socialiser les pertes privatiser les profits

Socialiser les pertes et privatiser les profits : un bel exemple avec le nucléaire au Japon...
Qui peut encore affirmer que le nucléaire, c'est pas cher ? Tous les modèles de calcul n'incluent aucunement le cout assurantiel, d'ailleurs aucune compagnie d'assurance n'est prete à assurer ce risque. C'est l'Etat, l'assureur. Comme pour les risques liés aux OGM ou autres "plaisanteries"… C'est tout de meme terrible que l'on doive maintenant au Japon recourir en masse au pétrole et au gaz naturel pour alimenter les centrales thermiques pour compenser l'arrêt des réacteurs. Oh,  grands stratèges et autres spécialistes de prospective conseillers de nos princes modernes, quelle responsabilité porterez-vous devant le monde ?!

Nucléaire : l'électricien japonais Tepco demande l'aide de l'Etat

 

 

 

Selon la presse nippone, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Yukio Edano (photo), qui doit valider dans les prochains jours ce nouveau plan de soutien à Tepco, n'acceptera d'aider encore la compagnie privée qu'en échange d'une prise de participation majoritaire à son capital. Selon des sources proches du dossier, l'Etat voudrait même une option pour porter sa participation à 66 % du capital si l'entreprise traîne les pieds pour mettre en oeuvre les réformes. Mais les deux parties ne sont pas encore tombées d'accord sur le niveau exact de la future participation de l'Etat.
Reste que la demande de Tepco ouvre la voie à la l'élaboration d' un business plan qui sera bientôt à être soumis à M.Edano. Pour l'heure, la présentation de ce nouveau business plan a été retardée par la recherche d'un nouveau président. Ce dernier devra surmonter d'énormes difficultés pour opérer un retour à la rentabilité. En effet,Tepco, qui alimente en électricité plus de 45 millions de personnes dans le centre du pays ne parvient pas à faire face, seul, à l'explosion de ses dépenses. Il doit à la fois financer le programme de compensation des victimes de la catastrophe _ d'où la demande de prêt de 850 milliards de yens_ , démanteler les réacteurs de sa centrale de Fukushima détruite par le tsunami (ce qui prendra 40 ans) et acheter en masse du pétrole et du gaz naturel pour alimenter ses centrales thermiques, dont la production doit compenser l'arrêt de ses 17 réacteurs.

http://www.scoop.it/t/fukushima-informations - d’après http://www.lesechos.fr 29/3/12



31/03/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres