séances attac nimes et ICCN

ATTAC Nîmes s’associe à l’UCCN (université critique et citoyenne de Nîmes) pour 2 séances cette année (18 novembre et 2 décembre).

Séances à l'IUFM de Nîmes (*) dans le cadre de l'UCCN (université critique et citoyenne de Nîmes), co-organisées avec ATTAC Nîmes. 
Flyer de présentation en pièce jointe.

 
Mardi 18 novembre à 18h30 : conférence-débat « management néolibéral, licenciements et souffrance au travail » avec Florence PALPACUER (ATTAC)

Florence Palpacuer va s’appuyer sur les recherches conduites au sein de son équipe à l'Université de Montpellier en sciences du management, concernant la transformation des modes de gestion des grandes entreprises en France sous le double effet de la financiarisation et la mondialisation de leurs stratégies, pour mettre en évidence la dimension politique des phénomènes de montée de la souffrance au travail (balayage des évolutions depuis les années 1990, zoom sur le cas France Télécom).

 
(*) A l'IUFM de Nîmes, 62 rue Vincent Faïta (bus ligne D, arrêt Jean Bouin) Pour le retour au centre ville il est conseillé d’organiser un co-voiturage. L’entrée est libre et gratuite, sans aucune inscription préalable.
 
 
**********************************************************************************************************
Mardi 2 décembre de 18h30 à 20h30:
Conférence-débat «comprendre la financiarisation de la société et comment en sortir»
avec Jean-Marie HARRIBEY (ATTAC France et Economistes Atterrés)

 

La crise que le monde, l'Europe et la France traversent n'est pas due aux trop grandes dépenses publiques, ni à une protection sociale trop généreuse, ni à un coût du travail trop élevé. Elle est due à la bride sur le cou laissée aux financiers (banques, assurances, fonds spéculatifs) pour soumettre toutes les activités humaines à leurs exigences de rendement. Sortir de cet engrenage signifie briser les mécanismes spéculatifs en socialisant toutes les banques, introduire la démocratie dans les entreprises, engager un programme d'investissements publics pour préserver un espace non marchand et enclencher une véritable transition écologique. L'exact contraire des politiques d'austérité. Le chemin pour s'émanciper du capitalisme devenu de plus en plus dément.

(*) A l'IUFM de Nîmes, 62 rue Vincent Faïta (bus ligne D, arrêt Jean Bouin) Pour le retour au centre ville il est conseillé d’organiser un co-voiturage. L’entrée est libre et gratuite, sans aucune inscription préalable.
 
Voir le programme complet de l’UCCN : http://uccn.fr


05/11/2014

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres