Santé en danger

TOUCHE  PAS A MA SANTE !
  A la suite de la semaine internationale pour la Défense de la santé , et dans le cadre du vote du PLFSS au parlement, une action de rue , organisée par le Collectif gardois "Notre Santé en Danger" (NSED, -voir texte national d'appel ci dessous ) se déroulera
 
 samedi 20 Octobre à 15h, Place de l'Horloge à Nimes
 
  afin de sensibiliser et de mobiliser les gardois contre les dépassements d'honoraires , pour le maintien d'un service public de Santé, pour la sécurité sociale solidaire, et pour l’accès aux soins de proximité pour tous , un débat citoyen se déroulera ainsi sur la place publique .... avec , "en direct",  des "soins de prévention" délivrés sur place  aux personnes présentes !!
 
    un texte d'information du Collectif (qui regroupe diverses organisations, associations,syndicats ou partis) sera adressé ultérieurement.
 
 Merci de confirmer votre participation ou votre soutien à ce mouvement

 
 
 APPEL NSED :
Pour notre Santé, le changement c'est urgent !
à l'appel de Notre Santé en Danger

La population, les associations et les syndicats sont dans l’attente d’un changement profond en matière de politique de santé publique et de financement.

En effet, près d'un tiers de la population de notre pays est, dans les faits, laissé pour compte de l’accès aux soins pour des raisons de coût (dépassements d’honoraires, franchises, forfaits, augmentation des complémentaires-santé…) et de difficultés d’accès aux structures de soins publiques (désertification, fermetures de structures de proximité, délais d’attente…). C’est le constat accablant auquel nous sommes confrontés chaque jour.

Si le discours du gouvernement sur la place de l’hôpital public ou sur la médecine de proximité semble aller dans le bon sens, si des avancées ont eu lieu sur quelques dossiers comme à Briançon, Castres ou pour les centres de santé des Bouches du Rhône, les premières annonces gouvernementales concrètes apparaissent cependant comme très en deçà des enjeux.

Ainsi, la Santé n’a pas été retenue comme une priorité gouvernementale.
Les Agences Régionales de Santé ne sont pas remises en cause ;  il n’est question que d’aménagement de la loi HPST, du mode de financement des hôpitaux et de simple réduction et/ou contrôle des dépassements d’honoraires.

 
Rien n’apparaît vraiment concernant l’installation des nouveaux professionnels de santé.

Rien non plus sur les franchises médicales.

 
La situation budgétaire des hôpitaux  et  des structures médico-sociales devrait rester dans le rouge, avec pour conséquence la poursuite des suppressions de postes et des  restructurations.

De ce côté-là le refus d’un moratoire global sur les restructurations est aussi inquiétant.

 
La négociation en cours sur les dépassements d’honoraires ne résoudra pas les obstacles à l’accès aux soins. Elle risque d’accroître encore la part des assurances complémentaires au détriment de la Sécurité Sociale solidaire.


 
Nous pensons qu'il est urgent de nous faire entendre du gouvernement sur toutes ces questions.

 
C'est dans ce sens que nous appelons, à signer et à faire signer massivement et rapidement la pétition jointe sur papier ou sur internethttp://www.petitionenligne.fr/petition/pour-notre-sante-le-changement-c-est-urgent/2931 <http://www.petitionenligne.fr/petition/pour-notre-sante-le-changement-c-est-urgent/2931> et à participer avec le collectif Notre Santé en Danger qui regroupe plusieurs dizaines d'organisations,aux actions qui vont se dérouler au mois d'octobre, dans le cadre la semaine internationale pour la défense de la Santé
           collectif.nsed@gmail.com
 


 
 



16/10/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres