RIO + 20 et les syndicats

Rio + 20 et les syndicats Une assemblée syndicale s’est tenue du 11 au 13 juin à Rio. Elle marque une étape importante. Vous en trouverez la déclaration ci-jointe et à l’adresse http://www.ituc-csi.org/resolution-2nde-assemblee.html?lang=fr . La version anglaise, légèrement mieux rédigée, se trouve à l’adresse http://www.ituc-csi.org/resolution-2nd-trade-union.html?lang=en . Dans cette déclaration, la Confédération syndicale internationale (CSI) et la Confédération syndicale des travailleurs et des travailleuses des Amériques (CSA) expriment leur « conviction que notre modèle actuel de production et de consommation, guidé par le profit, est source d'inégalités sociales et de dégradation de l'environnement et doit être remplacé si nous voulons garantir un développement réellement durable ». Ils « affirment qu’il est nécessaire de garantir que les biens communs et les ressources naturelles et énergétiques soient et restent de propriété publique et que leur préservation et leur administration soient publiques et sous contrôle social ». Ils « demandent aux gouvernements de financer avec des fonds publics une recherche scientifique qui contribue à l’objectif de soutenabilité à long terme, construite de façon démocratique et avec la participation de la société. » Les syndicats « s’engagent à utiliser leur capacité organisationnelle et leur expérience issue des luttes du passé afin de former un mouvement puissant et organisé à l’échelle mondiale, de sorte à veiller à ce que les gouvernements et les entreprises, réticents à agir, prennent les mesures appropriées pour s’attaquer au changement climatique et le stopper. » Ils « s’engagent à renforcer les alliances avec d’autres mouvements sociaux, environnementaux et populaires, avec les femmes, les peuples indigènes, les jeunes, et les chercheurs, en faveur d’un développement durable ». Ce ne sont là que quelques extraits d’un document de plus de cinq pages. Pour votre information vous trouverez de plus ci-joint le tract de la FSU rédigé à l’occasion du Sommet de la Terre. J’attire votre attention sur les parties portant sur le libre échange ou sur la recherche. La dégradation rapide de l’environnement ne peut qu’être au cœur de notre activité militante. La FSU et ses syndicats sont représentés à Rio par une délégation de sept militants. Amicalement Marc Delepouve 


18/06/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres