pionniers de la frugalite ?

source  :Nouvel observateur 12/18 septembre

 

Il est" Mr. Money Moustache", un pseudo désuet pour protéger sa famille. Depuis 2 anscet habitant de Longmont Colorado est devenue un star du web avec son blog de conseils financiers. Dans un pays gavé au crédit et la surconsommation, MMM jure que le bonheur passe par la frugalité ! Et ça cartonne.  La classe moyenne n'est qu'un "geyser de gaspillage" dit-il et il décidé de lui tourner le dos, prenant sa retraite avec sa femme à 30 an avant la naissance de leur fils. Nul besoin d'être millionaire ni de gagner au loto explique-t-il à ses lecteurs. Il suffit de se constituer une petite épargne astucieusement placée et de tailler drastiquement dans toutes les dépenses inutiles. Automobile, restaurants, loisirs, tout y passe. Et ça marche, car son "consommer moins" n'est ni triste ni ringard. Ses anciens amis devenus cadres supérieurs l'ont d'abord regardé avec condescendance puis ont changé d'avis, ce qui l'a incité à tenir son blog : "ils croulaient sous les dettes malgré des salaires à 6 chiffres, alors que nous étions libres sans aucun emprunt sur le dos".

 

 

Jim Patell bricoleur de génie

Son bureau de l'université de Stanford ressemble plus à l'antre de Gaston Lagaffe qu'à celui d'un professeur réputé de l'établissement californien. On y trouve des ordinateurs dessosés, des tournevis et des photos de famille. Pourtant Jim Patell n'est pas un bricoleur du dimanche, mais un homme qui pourrait changer le monde. Depuis 2004 cet ingénieur dirige un cours consacré à "l'extreme affordability", ou abordabilité maximale.  Il s'agit de concevoir des objets robustes avec le moins de matières premières possible pour être accessibles aux pays émergents. C'est "l'innovation frugale", cette capacité à inventer des objets qui coûtent peu et durent longtemps.

Les étudiants de Patell ont déjà reduit le coût des machines à photothérapie, utilisées pour les nourrissons atteints de jaunise : un engin à 2000 dollars est passé à ...150 dollars en excluant matériaus nobles, design et options. Le projet Jaipur Knee porte lui, sur des prothèses high tech en nylon à moins de 20 dollars, quand l'équivalent américain en coûte 50000.

Le secret de ces miracles ? Le jugaad, mot hindi qui signifie "système D". Un livre consacré à ce concept (l'innovation jugaad) cartonne au moint d'avoir captivé Carlos Ghosn !



14/10/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres