nvlles gares Nîmes Montpellier

L’UE examine la faisabilité d’'un financement public privé des gares à Nîmes et Montpellier Le champ de l'’étude recouvre « la conception, la construction, l'exploitation ou la maintenance » des gares de Montpellier Odysseum et Nîmes Manduel, situées le long d’'une ligne à grande vitesse. Deux millions d'’euros. C'’est ce que devraient coûter les études censées déterminer la faisabilité d'’un partenariat public-privé pour financer deux nouvelles gares en France, a annoncé la Commission européenne, jeudi 31 janvier. Le budget 2011 du programme européen sur les réseaux transeuropéens de transport (RTE-T) est utilisé. Le champ de l’étude recouvre « la conception, la construction, l’exploitation ou la maintenance » des gares de Montpellier Odysseum et Nîmes Manduel, situées le long d’une ligne à grande vitesse. Si elles sont construites, ces deux gares feront partie du projet intitulé « Contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier » (CNM). Son objectif est de fournir une capacité supplémentaire sur la section Nîmes-Montpellier et de réduire le temps de voyage sur la ligne à grande vitesse méditerranéenne existante, indique la Commission européenne. Le projet sera géré par l’Agence exécutive du réseau transeuropéen de transport et devrait être achevé d’ici la fin de l’année 2014, ajoute-t-elle. Source : http://www.euractiv.fr/collectivites-locales/lue-examine-la-faisabilite-dun- financement-public-prive-de-gares-a-nimes-et-montpelier-17939.html Copyright © EurActiv.fr 


05/02/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres