mega centrale biomasse gardanne

La Méga centrale électrique à biomasse de Gardanne     E.ON

Ce projet a été approuvé en 2011,  signé par la ministre de l’écologie de l’époque, en remplacement de l’ancienne centrale à charbon qui existait à Gardanne.

Les dangers de cette centrale  sont multiples :

  • La sur-exploitation des forêts, la centrale est surdimensionnée, elle brulerait 900 000 tonnes de bois par an ; (cela équivaut à 50 fois le volume de l’Arc de triomphe !) le bois est prévu être prélevé dans un rayon de 400kms autour de Gardanne, voir importé du Canada !

        Avec toutes les conséquences sur les écosystèmes, faune, flore, ravinements par les eaux de      pluies des sols mis à nus........ Sans parler de l’impact sur le tourisme !.....

Les parcs nationaux et régionaux seront touchés

Le fonctionnement de ce type de centrale s’apparente à de l’Extractivisme

                                    Il s’agit d’une catastrophe écologique.

  • La concurrence avec les filières locales existantes d’exploitation  du bois ; en particulier celles utilisant la biomasse par cogénération  pour le chauffage dans des villes et villages de la région. Ces dernières vont péricliter et fermer faute de combustible abordable.

 

-Une papeterie située à Tarascon « Fibre excellence » avait déjà dû stopper sa production en 2008 faute de bois. Cette fois-ci, la direction a préféré anticiper et a fait venir plus de 30 000 tonnes de bois du Venezuela. L'implantation d'une centrale biomasse à Gardanne compromettrait son approvisionnement en bois.

Et bien d’autres établissements sont menacés !!

 

 

  • Les menaces sur la santé publique : Pollution généralisée car une partie des déchets brulés dégagerons des polluants chimiques cancérigènes (outre le bois on y brulera des plastiques, textiles.......)

  Une étude faite en Grande Bretagne sur l’environnement de centrales analogues, et qui vient de paraitre, met en évidence une pollution environnementale importante  aux particules très fines impossibles à filtrer.

Et il ne faut pas oublier la pollution et les dangers engendrés par la noria de camions nécessaires à leur approvisionnement !

 

  • Absurdité économique

La Cour des Comptes dénonce la non rentabilité de ce projet.

Le rendement énergétique ne sera que d’un tiers... ! (il n’y a pas, là, de cogénération !)

Et de ce bilan énergétique si mauvais, il faudrait encore déduire l’énergie nécessaire à l’approvisionnement  en bois (Coupe, broyage, transport...)

Les frais de voirie nécessaires à l’approvisionnement de la centrale qui resteront à la charge des municipalités

 

Cette centrale à un autre coût pour les citoyens, c’est une subvention de 1,4 milliards sur 20 ans accordée à E.ON prise sur les deniers publics

 

Cette catastrophe de l’exploitation industrielle des forêts a des dimensions planétaires 

  • -En France : des centrales  fonctionnant avec la biomasse sont en exploitation

La centrale de cogénération biomasse de Pierrelatte  (AREVA) ) Cette centrale devant bruler du bois est aussi  surdimensionnée  Sur  les 150 000 Tonnes de bois annuelles qui lui sont nécessaires, elle n’a pu  fonctionner la première année  qu’avec les 20 000 trouvées complétant avec du Fuel) Elle a été accusée  d’avoir détruit  des zones « Natura 2000 » trouvées rasées à blanc ,(mais la provenance du bois arrivé sur les lieux d’exploitation, est très difficile à prouver si l’on veut pouvoir attaquer !)

d’autres  sont prévues en Alsace pour lesquelles les ressources alsaciennes en bois ne suffiront pas. Les filières bois y sont sinistrées !

-  En Italie de telles centrales existent, entrainant une catastrophe écologique dans leur environnement

-En Grande Bretagne 60 millions de tonnes de bois par an sont nécessaire pour les faire fonctionner le bois sera importé du Canada, de la forêt boréale ou la régénération ne peut être que très lente !....

 

 

Une   réunion a eu lieu à Alès le  05/09/14 regroupant 30 personnes  d’horizons divers : Alès et sa région, Lozère (en particulier Florac), Ardèche, plusieurs militants de la région PACA où la mobilisation est déjà très forte viennent nous expliquer où ils en sont dans cette lutte et demande que nous nous impliquions plus afin de stopper la mise en fonctionnement de la centrale.

Après la description du projet (dont les principaux aspects sont exposés ci-dessus) la lutte essaie de s’organiser

L’équipe du PACA assure actuellement l’aspect juridique de cette lutte

La seule décision qui pourrait  bloquer les choses maintenant émanerait du Ministère via les Préfets

- Un premier recours a été déposé en janvier le collectif PACA s’est assuré des soins d’un avocat mais tout cela a un coût !

- Un 2ème recours doit être déposé qui devrait être beaucoup plus important pour pouvoir aboutir à un « Référé suspensif » : Avec un référé suspensif le préfet doit donner son avis dans un délai maximum de 60 jours : Il y a urgence l’exploitation devrait démarrer en décembre 2014 et du bois est déjà arrivé !

Il faut attaquer sur la forme L’enquête publique n’a pas été réalisé auprès de tous ceux qui sont concernés....et sur le fond.

Il faut une prise de conscience beaucoup plus importante des départements  Gard et Ardèche pour aboutir a la mobilisation des habitants.

Dans la région PACA 400 communes ont déjà déclaré leur hostilité à la centrale, de même le Parc régional du Lubéron

Réflexions :

-Les communes ne peuvent rien si les propriétaires privés vendent

-L’ONF, sous pression de l’Etat n’est pas clair dans ses positions, d’autant qu’il doit maintenant subvenir à une partie de ses besoins en vendant du bois ( les subventions étatiques de fonctionnement réduites)

-Il y a une hiérarchie dans l’usage du bois : Il faut empêcher les contrats exclusifs d’approvisionnement

-Laxisme de la réglementation des coupes simplement gérées  par un arrêté préfectoral

Un grand rassemblement contre le projet d'E.On aura lieu le dimanche 5 octobre à 10h30 sur la place de la Mairie à Gardanne. Tous y sont invités

 

-Le 9 ou le 16 à Florac (Le 11 octobre journée de lutte contre le Fracking, le TAFTA, le Nucléaire...toutes ces luttes se rejoignent ! ) -date à préciser

 

   E.on est une société européenne (anciennement société par action de droit Allemand),

    . 3ème groupe mondial du secteur de la distribution de l’énergie.

    . En 2008  E.ON était le second pollueur européen  en termes d’émission de CO2.

    .Elle ne poursuit nullement le but d’approvisionnement local en  électricité mais des buts spéculatifs, la rémunération de ses actionnaires en visant la vente d’énergie à nos voisins : Italie, Allemagne 

                     Signez la pétition : sosforêts04- http://cvgg.over-blog.com

 

 



12/09/2014

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres