la Grèce fantôme

La Grèce fantôme
Panagiotis Grigoriou
Chez Fayard
 
     En mai 2010, le FMI, l'Union européenne et la BCE ont missionné leurs experts et mis le pays sous tutelle.Trois ans plus tard,au lieu d'un redresement des finances, on assiste à un effondrement du pays et à une catastrophe humanitaire. La Gréce n'est plus que le fantome d'elle-même.
     Panagiotis Grigoriou fait la chronique de la vie effroyable en temps de crise. Historien et ethnologue ayant longtemps enseigné en France ,il choisit de vivre à Athène en 2008 : dés le déclenchement des événement, il décide de rapporter le quotidien des Grecs dans un Blog, Greek Crisis, qui connait un succès immédiat. Ces histoires sont celles de la classe moyenne qui disparait du monde du travail, des actifs tous touchés pr le chômage, et pour les plus "chanceux" d'entre eux, contraints à reprendre le chemin de l'exil. Il dit le désespoir des petits commerçants, des étudiants, des diplômés ou encore des retraités, à la recherche de stratégies de rechange, souvent dérisoires ou impossibles : quitter le pays, changer  de secteur d'activité, se répolitiser, se dé-socialiser, ou encore se suicider ou se laisser mourir...Ce sont les seules alternatives laissées à une population totalement déstabilisée, qui n'a plus d'autres perspective que sa survie immédiate.
        La crise ne s'est pas abattue sur la Grèce à cause des errements réels et avérés de sa classe poltique. L'explosion de la dette du pays n'est pas la seule cause : la Grèce a été choisie comme laboratoire des poltiques d'austérité, elle est soumise à une expérience-limite.
         La Grèce fantôme se veut aussi une réflexion sur le projet européen et ses incohérences, voire ses failles.


28/11/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres