halte aux accaparements des terre




Si vous ne visualisez pas ce message correctement, cliquez ici.


Peuples Solidaires
HALTE AUX ACCAPAREMENTS DE TERRES : STOPPONS LA NOUVELLE ALLIANCE DU G7 !


 NOUS N'AVONS PAS EU LE CHOIX ENTRE RESTER OU QUITTER NOS TERRES. IL NE S'AGISSAIT QUE DE PARTIR  

Sefu Mkomeni, paysan dans le district de Bagamoyo en Tanzanie

SIGNEZ MAINTENANT !
Sefu Mkomeni, paysan en Tanzanie


LES FAITS

Lancée en grande pompe par le G7 en 2012, la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition vise officiellement à lutter contre la pauvreté en Afrique en favorisant l’apport de capitaux privés internationaux. 

Mais dans la pratique, ces investissements profitent avant tout à de grandes multinationales comme Monsanto ou Cargill et menacent l’accès à la terre, la sécurité alimentaire, et l’environnement des populations locales.
Trois ans après le lancement de la Nouvelle Alliance, les craintes se confirment en Tanzanie mais également au Nigéria où 350 000 hectares de terres ont été alloués à des entreprises.

Les populations du Malawi et du Sénégal craignent également pour leurs terres au vu des réformes législatives engagées par leurs gouvernements.

La réunion du G7 qui se tient aujourd'hui en Allemagne est l’occasion d’agir.



AU MALAWI, AU NIGÉRIA, AU SÉNÉGAL ET EN TANZANIE,
1,8 MILLIONS D’HECTARES DE TERRES
OFFERTS AUX INVESTISSEURS : 
STOPPONS LA NOUVELLE ALLIANCE DU G7 !


Je signe cet appel !


LA FRANCE DOIT SORTIR DE LA NOUVELLE ALLIANCE

Les projets de la Nouvelle Alliance reposent sur une agriculture fortement consommatrice de ressources (terre, eau), d’intrants agricoles (engrais, pesticides, semences OGM) et qui ne permet pas un partage équitable des bénéfices de la filière avec les populations locales. 
 
A l’opposé, l’agriculture familiale constitue le meilleur rempart contre la faim dans le monde.

La France a souvent affiché son soutien à cette agriculture familiale et paysanne et sa volonté de lutter contre les accaparements de terres.

Pourtant, elle participe au Leadership Council, l’organe de pilotage de la Nouvelle Alliance dont elle est par ailleurs le troisième contributeur, avec 521 millions d’euros d’intentions déclarées. 
Le but est-il de faire évoluer la Nouvelle Alliance de l’intérieur ? 

 
Certes, la France y a promu les Directives de la Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui renforcent de façon positive la gouvernance foncière. Mais en trois ans, force est de constater qu’elle n’a obtenu aucune avancée concrète et qu’à l’inverse, les pires inquiétudes se confirment.

En toute cohérence, la France doit donc aujourd’hui se retirer de cette initiative

 



 IL EST URGENT QUE LA FRANCE MONTRE L’EXEMPLE EN SE RETIRANT DE LA NOUVELLE ALLIANCE ET EN SOUTENANT DES INITIATIVES QUI BÉNÉFICIENT VÉRITABLEMENT AUX POPULATIONS LES PLUS VULNÉRABLES 

Je signe cet appel !


PARTAGEZ l'APPEL

 


GooglePlus   Facebook   Twitter  
CONTACTEZ NOUS

 

PSO Contact 10 Quai de Richemont
35000 Rennes




Vous ne souhaitez plus recevoir de courriel de notre part cliquez ici
Conformément à la loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un plein droit d'accès, de modifications ou de suppression des données personnelles vous concernant. Vous pouvez à tout moment exercer ce droit sur demande écrite à ecrire@peuples-solidaires.org






08/06/2015

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres