guerre du Mali

Un excellent livre pour compléter


Raphaël Granvaud de l'association Survie  "Areva en Afrique" ed Agone 2012

une face cachée du nucléaire en France.

Raphaël Granvaud détaille les conditions dans lesquelles la France et Areva se procurent l'uranium qui alimente le nucléaire civil et militaire provenenant des sous -sol africain au meilleur coût au prix d'ingérences politiques, stratégiques, aux conséquences sanitaires, sociales, environnementales catastrophiques pour les populations locales.




> Message du 26/01/13 10:33

> Objet : [Fsl.30] Comprendre la guerre au Mali..
>
>

Bonjour,

 

Les dessous pas affriolants mais pas surprenants du tout, de la guerre au Mali. Tout n'est pas dit là, mais...
> la mine d'uranium de Falea est évoquée dans ces deux documents : la video du député belge et la déclaration ci-dessous qui nous a été envoyée par Emmanuel et émanant du "Forum civique européen" et de l'association locale ARACF.



 

http://www.youtube.com/watch?v=TW9kWe3MI-M

 

Vidéo qui pourrait s'appeler :

"Un chien dans le chenil des toutous " ou permettez-moi cette grossièreté machiste " il n'a peut-être pas de parti mais il a des couilles, ce Belge".

 

Alors, certains diront : "il est complotiste".  D'autres : "il est proche de l'extrême-droite et/ou de Soral".

D'autres encore: "Mais pourquoi, n'y a-t-il pas plus de députés comme lui ?"...etc.

 

A tous : vous trouverez sur ces questions, ces positions et ces étiquetages quelques éléments de débat dans mon petit livre (50 pages) ci-joint. Vous pouvez aussi le recevoir chez vous en version complètement auto-fabriquée à la main pour 3,5 € port compris. 

Eléments de réponse aussi dans notre livre précédent à retrouver sur http://livre-democratie-reelle-election-abstention...

-------------------------------


>
 


> Subject: [Fsl.30] Une vision concrète des réalités au MALI
>
> Une vision concrète de la situation au MALI
>
MENACE D'UNE MINE D'URANIUM A FALEA (MALI)
>
>

> Evolution de la situation sur place et appel au soutien des initiatives locales
>
>
> par Hannes Lammler (Pour le Forum Civique européen, Prof Many CAMARA (pour l'Association ARACF de Faléa)
>
> 0033681 08 08 59

>
>
> voir Appel en PDF à signer et retourner
>
> Plusieurs amis ces derniers jours nous ont demandé: "Mais comment cela peut-il continuer pour Faléa ?"
>
> Madame, Monsieur,
> chère amie, cher ami,
>
> Radio Faléa continuera d'émettre des informations concernant l'uranium, l'environnement et la santé, les droits des habitants, ou encore les moyens de maintenir la faune et la flore très riches de Faléa, son patrimoine multiculturel, un des fondements indispensables de l’existence des communautés locales, de défendre leurs terres et autres ressources naturelles vitales, base d’un développement collectif adapté, durable et soutenable, etc. 
> Les projets spécifiques tels que la formation de l’équipe de surveillance et de mesure de la radioactivité, les cours de droit pour les "para-juristes villageois", la formation et l’équipement de la brigade de surveillance et de protection de l’environnement et du cadre de vie, le captage de l'eau de source, la promotion de l’orpaillage artisanal sans mercure, la préparation de la filière bambou, des jardins potagers et de la reproduction des semences, tout cela se poursuit parallèlement au renforcement des liens de solidarité avec les acteurs citoyens et élus des autres pays africains confrontés aux mines d’uranium (voyages d’échanges entre société civile d’Arlit, au Niger, et celle de Faléa, participation à African Uranium Alliance…) et à la préparation du référendum dans les 21 villages de Faléa qui aura lieu en novembre 2013.
>
> Dans l'appel "Sans respect de la Démocratie, des Droits de l'Homme et de l'Environnement pas d'exploitation minière", que vous trouverez en annexe vous pourrez lire que l'Union européenne a conclu un « partenariat stratégique » avec le continent africain. Selon la Commission européenne, « ce partenariat est le seul partenariat stratégique de continent à continent conclu par l'UE ». Entre autres il a pour but de « promouvoir la gouvernance, la démocratie, l'état de droit et les droits de l'homme, dans leurs dimensions politique et économique à tous les niveaux. »
>
> Pour être en cohérence avec l’esprit de cet appel, l'intervention militaire de la France dans son ancienne colonie ne doit pas avoir pour but de protéger exclusivement ses intérêts colossaux dans la course aux richesses du sous-sol africain et de maintenir en place l'ancien personnel politique qui lui est favorable alors même qu’il est discrédité aux yeux de la majorité des Maliens. 

> La France, qui, d’ailleurs, depuis des années, essaie de se débarrasser des stigmates de la Françafrique, devrait donc, dans le cadre de l’initiative européenne pour les matières premières et du partenariat stratégique mentionné, aider à promouvoir sans faille les principes et règles de la démocratie et des droits humains au Mali.
>
> En effet, la crise sécuritaire, territoriale, institutionnelle et politique a été suscitée sur la base de deux décennies de gestion douteuse et catastrophique de la démocratie malienne, affaiblie par les programmes d'ajustement structurels des institutions financières internationales. Le renforcement et le développement de la démocratie locale constituent la voie la plus sûre de sortie crise pour le pays, et le rempart le plus solide contre d’autres dérives éventuelles.
Car «La démocratie ne peut pas être imposée à la société, elle est encore moins un cadeau reçu, devenant propriété immuable. Elle doit être conquise et défendue tous les jours…» par les citoyens concernés eux-mêmes.
> C'est dans le droit fil de cette pensée que nous vous demandons de transmettre l'appel ci-joint à votre municipalité, à votre paroisse et de le  signer personnellement, en nous permettant d'en faire un usage public.  Et renvoyez-nous, s'il vous plaît, le document signé par courrier électronique ou postal.

> Nous nous réjouissons de votre participation : chaque signature est un message de solidarité envers la population de Faléa.

> Nous nous permettrons de vous contacter dans les jours à venir pour connaître vos suggestions et vos idées, afin que la campagne Faléa puisse aboutir au résultat souhaité: éviter la destruction de cette région et la déportation de sa population.
>
> Pour le Forum Civique européen                                            
> Hannes Lammler    
>                                                            
> Pour Faléa (ARACF)
> Prof Many CAMARA
> 0033681 08 08 59 
>
>
> NB: La consultation populaire aura lieu, si la situation politique le permet, courant novembre 2013 sous le regard d'au moins 21 observateurs internationaux.
>
>
>


26/01/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres