green washing et terre outragée


 

Vendredi 4 mai 2012 à 22H25 sur France 2, dans le cadre du nouveau magazine « Cash Investigation», présenté par Elise Lucet, sera diffusé un sujet sur le « Green Washing ». Il devrait comporter un volet sur la situation radiologique à Mounana au Gabon, où la COMUF, filiale d’AREVA a exploité des mines d’uranium.

 

Voir la critique de télérama : http://television.telerama.fr/tele/magazine/cash-investigation,8358745,emission36910828.php

 

Dans le cadre du tournage effectué fin 2011 par le journaliste Martin Boudot, le laboratoire de la CRIIRAD a apporté un soutien scientifique à l’équipe de tournage : interprétation des documents officiels, mise au point d’une stratégie d’échantillonnage, réalisation d’analyses de sol, eau et mesure du radon dans certaines habitations, interprétation des résultats des mesures effectuées sur place par le journaliste avec un RADEX, etc.

 

La CRIIRAD travaille sur le dossier « Mounana » depuis 2005 (voir sur : http://www.criirad.org/actualites/dossier_09/gabon/sommaire_gabon.html ) et avait activement participé à la préparation du documentaire de Dominique Hennequin « Uranium, l’héritage empoisonné » diffusé en décembre 2009 sur la chaîne « Public Sénat ».

 

Les nouvelles données recueillies fin 2011 permettent de confirmer ce que nous disons depuis des années, à savoir qu’AREVA laisse la population de Mounana vivre sur un territoire qui présente de nombreux secteurs contaminés par les activités minières.

 

Nous espérons que ce nouveau reportage permettra de faire progresser la prise de conscience, merci de diffuser sur vos réseaux.

 

 

2°L’avis du Président

« Le film «  La Terre Outragée »  est sorti en salle il y a quelques semaines. La programmation semble restreinte alors que le film a bénéficié de quelques bonnes critiques dans les médias. J’ai pu voir ce film à la suite d’une demande d’une salle qui souhaitait que j’anime un débat à l’issue de la diffusion. J’ai été agréablement surpris par ce film, réalisé par une Ukrainienne, qui montre tout l’envers du décor de la catastrophe de Tchernobyl, les dégâts « collatéraux » (familles, enfants…), les vies brisées, le déracinement, la nature abimée…et tout cela sans misérabilisme !

Le jeu des acteurs est très bon et les images magnifiques.

Si vous avez l’occasion de voir ce film (ou de le proposer à des salles d’art et d’essai), je vous le recommande »

 

 

 



03/05/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres