film global gachis

Ce documentaire est susceptible d'intéresser des comités locaux et des militants !
 

 

 

« Les pertes et gaspillages alimentaires sont les produits consommables qui auraient pu être destinés à une consommation humaine et qui sont jetés. » FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), 2011.

 
En Europe et Amérique du Nord, les pertes et gaspillages alimentaires - du champs à l'assiette - représentent, selon la FAO, entre 95 et 115 kg par individu et par an, alors qu’en Afrique et en Asie, ils se situent entre 6 et 11 kg.

Selon le rapport d’Urban Food Lab pour le ministère de l’Agriculture, 2 317 057 tonnes par an de nourriture sont gaspillées dans la distribution en France (hyper et supermarchés + discounts + épiceries et commerces de proximité). Toujours selon ce rapport, 1 562 400 tonnes sont gâchées tous les ans dans la restauration (collective et commerciale).

Dans les foyers français, selon l'ADEME, on jette 79 kg par personne et par an de déchets alimentaires. Soit près de 5 300 000 tonnes jetées en France chaque année. Si sur ces 79 kg, 59 kg peuvent difficilement être évités (os, épluchures, etc...), un changement de comportement est nécessaire pour les 20 kg restants (dont 7 kg d'aliments non déballés, non consommés).

Au total, en France, le gaspillage alimentaire dans la distribution, la restauration et dans les foyers s’élève à plus de 9 millions de tonnes par an (soit 137 kg par personne); cela, sans compter les pertes de la production agricole et des industrie agroalimentaires

Sources :

Enquête collecte 2007 ADEME.
– FAO, Global Food Losses and Food Waste, 2011.
– Urban Food Lab, "Pertes et gaspillages dans
les métiers de la remise directe (restauration et distribution)".
– Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche,
de la Ruralité et de l’Aménagement du territoire, 2011.
– Dossier "La RHF aiguise les appétits", RLF, no 692 (juin 2009) :
http://www.rlf.fr/reussir/fichiers/107/48TPTTNH—0.pdf <http://www.rlf.fr/reussir/fichiers/107/48TPTTNH—0.pdf>  

 

Mercredi 17 octobre de 20:30 à 22:01 sur Canal+
GLOBAL GÂCHIS, LE SCANDALE MONDIAL DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE
Alors qu'un milliard d'êtres humains souffrent de malnutrition sur Terre, un tiers de la production mondiale de nourriture est gâché. L'ensemble des producteurs, distributeurs et consommateurs des pays occidentaux jettent une quantité de nourriture qui pourrait sustenter sept fois la population qui a faim dans le monde. Ce gaspillage, qui intervient tout au long de la chaîne alimentaire, soulève des questions à la fois environnementales, éthiques et économiques. En compagnie de Tristram Stuart, auteur de «Waste», découverte en Europe, au Costa Rica, au Pakistan, aux Etats-Unis ou encore au Japon d'exemples de gaspillage mais aussi d'innovations et de solutions pour tirer le meilleur parti de ce qui est produit.
 

 

La critique TV
 Il se présente, juché sur une montagne d'ordures et brandissant un tas de chiffres vertigineux : l'Anglais Tristram Stuart mise sur les images fortes pour sensibiliser le public à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Spécialiste de cette gigantesque gabegie planétaire à laquelle il a consacré un ouvrage précurseur (1) , ce militant inventif a été embauché ici pour porter aux yeux du grand public une réalité aussi concrète qu'estomaquante - un tiers de la production mondiale de nourriture finit aux ordures. Dans ce film conçu comme un tour du monde de ce « global gâchis », Stuart le prêcheur pédago s'en va inspecter les habitudes et les poubelles de familles « modèles », en France, aux Etats-Unis, en Inde ou au Japon, et pointe les aberrations de nos modes de (sur)consommation - confusion sur la date de péremption, denrées oubliées dans nos frigos... Mais il remonte surtout à la source, auprès des producteurs et des distributeurs, montrant que le calibrage mène au rebut de tonnes de fruits et légumes. Que l'hygiénisme abusif, les diktats du marketing et les excès de la société d'abondance conduisent les hypermarchés à balancer à tort et à travers - sujet tabou évoqué ici avec un certain courage par un jeune exploitant. Et que cette grande surbouffe se répercute à l'autre bout du monde, entre flambée des matières première et crise alimentaire.
S'il ne procède pas à un démontage en règle de l'hyperproductivisme qui pousse à fabriquer plus pour jeter plus, ce film alarmant ébauche des parades pragmatiques au gaspillage. Explorant des pistes, d'un grand magasin japonais jusqu'à une ferme modèle américaine qui veut favoriser les circuits courts, pour jeter moins et nourrir mieux.
— Virginie Félix
(1) Waste, publié en 2009 et dont la traduction française paraîtra début 2013.

 


« Les pertes et gaspillages alimentaires sont les produits consommables qui auraient pu être destinés à une consommation humaine et qui sont jetés. » FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), 2011.

 




17/10/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres