contre la pauvreté

Pauvres mesures contre la pauvreté, les miettes c'est pour les pigeons

Droit au Logement
 
Fédération Droit Au logement – 29 Avenue Ledru Rollin - 75012 Paris
 tél : 01 40 27 92 98 • fax 01 42 97 40 18  • <http://www.droitaulogement.org/>

 
COMMUNIQUE
 
Paris le  21 janvier 2013

 



 
Pauvres mesures contre la pauvreté :
 Des droits pour les “sans” !
 Les miettes aux pigeons ...


 
Droit Au Logement s’inquiète de la pauvreté des mesures présentées ce soir par le Gouvernement, dans le cadre de son plan quinquennal.
 L’objectif de construire 150 000 logements sociaux est réaffirmé, tandis que la Ministre du Logement a douté ce matin atteindre cet objectif en 2013, et que moins de 100 000 logements sociaux ont été mis en chantier en 2012. Combien parmi ceux ci  sont de vrais logements sociaux (PLAI et PLUS ?), et ne sont pas des reconstructions de logements HLM détruits : moins de 50 000, vraisemblablement.
 
 L’annonce de la création d’une garantie des risques locatifs, déclarée pour la circonstance, “universelle” et “solidaire”, soulève de lourdes interrogations : faut il garantir aux bailleurs le paiement de loyers chers, leur assurant ainsi le revenu d’une rente aussi injuste qu’insupportable pour les locataires ?
 Nous attendons une véritable baisse des loyers, et le renforcement des allocations logement, afin de plafonner à 20% la part des revenus de chaque ménage modeste consacrée au loyer.
 
 Enfin l’objectif de pérennisation ou de création de 5000 places d’hébergement est très largement en dessous des besoins, et ne permettra pas de mettre l’État en situation de respect du Droit )à l’hébergement et des obligation qui lui incombent. Le Gouvernement se met donc d’emblée hors la loi.
 
 Le respect de la loi DALO,  concernant les ménages les plus pauvres, n’est apparemment pas à l’ordre du jour, ni la mobilisation massive des logements vacants publics ou HLM, ou la réquisition des logements vacants privés de riches propriétaires.
 
 Concernant la lutte contre l’habitat indigne, Droit Au Logement rappel la nécessité de faire progresser la législation, de fixer des délais maximum de procédures, de créer un service ou agence locale de contrôle des rapports locatifs en capacité de prendre des actes règlementaires et des sanctions, afin de protéger les locataires fragiles contre les abus de plus en plus fréquents de certains bailleurs emportés par leur cupidité, leur sentiment d’impunité,  et leur ignorance des lois de la république.
 
 
 Droit Au Logement regrette que la mise en place de ce programme ait été élaboré sans les organisation défendant et représentants les chômeurs et les mal logés, et demande une véritable que les propositions des mouvements de “sans”  soient examinées et mise en œuvre.
 
 Suite à l’occupation du Ministère de la solidarité et de la lutte contre les exclusions ce matin, et la première action “d’emmiettage” par les militantEs  d’AC!, APEIS, MNCP, DAL, une délégation sera reçue mardi matin par Marie Arlette CARLOTTI.
 
 

 

Un toit c’est un droit !
 




Droit au logement : http://www.droitaulogement.org/

 
 


26/01/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres