conseil d'état vs cruiser 350

 

 

CRUISER 350 :

le Conseil d’État dénonce les incohérences ministérielles

 

La Confédération paysanne se réjouit de la décision du Conseil d'Etat d'annuler l'autorisation (AMM) du Cruiser 350 pour l'année 2010. Mais cette décision aussi importante soit-elle n'a aujourd'hui qu'une portée symbolique, le Cruiser 350 bénéficie encore d'une AMM pour 2011.

 

La Confédération paysanne demande au ministre de ne plus autoriser le Cruiser 350 et de retirer l'autorisation des Cruiser FS et Cruiser OSR.

 

Depuis de nombreuses années, la Confédération paysanne dénonce la législation sur les autorisations de mise en marché (AMM) qui aboutissent à ces incohérences et ces abus de pouvoir des industries phytopharmaceutiques : plusieurs années de suite, l’autorisation annuelle est donnée par le ministère et l’autorisation est invalidée l’année suivante par les tribunaux ! Entre temps, les produits sont épandus…

 

Les insecticides systémiques tels Cruiser, Gaucho ou Régent, utilisés en traitement de semences, sont une aberration agronomique.

Les alternatives existent et doivent être promues dans l’intérêt de tous.

 

La Confédération paysanne réclame la réorientation de l’agriculture vers des pratiques respectueuses de la santé et de l'environnement, telles que l'agriculture paysanne, biologique ou agro-écologique, seules capables de faire face aux besoins de la population mondiale croissante.

Cette agriculture-là est de surcroît la seule capable d’assurer le maintien de paysans nombreux qui ne seront plus autant exposés aux risques des produits chimiques dans les territoires.

 

 

Contacts :



05/10/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres