coccinelles vs OGM

Des chercheurs suisses confirment les effets létaux de la toxine
Cry1Ab du maïs génétiquement modifié MON810 sur les jeunes larves de
coccinelle
La contre-étude qui remettait en cause ces résultats est fondée sur
une méthodologie erronée.

Dans une publication récente du 15 février, des chercheurs de
l'Institut fédéral suisse de technologie (ETH) de Zürich, sous la
direction du Dr Angelika Hilbeck1, confirment les résultats d’une
étude précédente selon lesquels, dans les tests de laboratoire, la
toxine insecticide Cry1Ab de la bactérie du sol Bacillus thuringiensis
(Bt), dans sa version produite par les maïs génétiquement modifiés
(GM) Bt tel que le MON810, augmente la mortalité chez les jeunes
larves de coccinelle (Adalia bipunctata). Celles-ci font partie des
organismes non-cibles, c’est-à-dire censés ne pas être affectés par
ces maïs GM et la toxine qu’ils produisent.
.../...
Cette fausse controverse sur les expériences relatives aux effets de
la toxine Bt Cry1Ab sur la coccinelle A. bipunctata souligne la
nécessité de définir des protocoles rigoureux et reconnus par
l’ensemble de la communauté scientifique pour garantir une évaluation
pertinente des risques environnementaux et sanitaires. Fondation
Sciences Citoyennes et le Réseau européen des scientifiques pour une
responsabilité sociale et environnementale (ENSSER) exhortent les
autorités européennes à réviser les autorisations actuelles des
plantes génétiquement modifiées pour la culture commerciale et/ou la
consommation animale et humaine, et à exiger une expertise
contradictoire, transparente et indépendante.

extrait du communiqué de Sciences citoyennes du 29 février 2012,
l'intégralité dans le fichier joint



10/03/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres